miniaturesasylum

Mes petites figurines... Wargame, jeu de figurines, miniatures.

23 avril 2019

Aide de jeu : éviter la frustration des joueurs

Qu'est-ce que la frustation des joueurs ?

Parfois un lancé de dé est mauvais, dans une partie cela peut faire la différence entre un flèche qui tape dansle mille ou un personnage mutilé à mort. Mais les lancés de dés sont mauvais, vraiment mauvais pendant la création d'un personnage quand vous vous préparez a jouer pour la toute première fois à un jeu de rôle, vous allez sûrement être frustré, cela peu gâcher votre expérience de jeu et le début de votre histoire d'amour avec le jeu de rôle. Je vais essayer d'expliquer mes petits trucs dans ce domaine

Le "personnage sans espoir"

Dans la version oldshool de donjons et dragons, il existait la règle du "personnage sans espoir". Je vous fait une traduction du passage :

"Parfois dans l'univers la chance fait créer un personnage qui est moins que moyen dans tos les domaines. A la discrétion du maître du donjon, un tel personnage peut être déclaré inapte pour partir dans de dangereuses aventures et reste donc chez lui.
Un aure personnage pourra être créé pour prendre sa place. Il ya quand même une chance lors des rencontres de donjon, que parfois un tel personnage puisse survivre et évolue vers une situation importante et puissante"

Basiquement, dans la permière version de D&D, on créait un personnage comme cela :

On lance 3d6 pour chacune des compétences suivantes : FORce, INTelligence, SAGesse, DEXtérité, CONstitution, CHArisme.

Avantages :On se retrouve avecun large panel de personnages fortement typés.

Inconvénients : Parfois un personnage est trop faibl pour survivre àune simple bagarre de taverne, cette méthode ne devrait être utilisée que par des joueurs vétérans aimants les défis.

Que faire pour rendre ça moins impitoyable ?

Dans AD&D, édition compétence et pouvoir (celui avec lequel j'ai commencé le JDR il y a des éons), les personnages étaient définis avec la méthode suivante :

On lançait 2d6 + 6 pour les compétence, ce qui fait que le score le plus bas possible est 8 (2.77% de chance de faire un 2 avec 2d6), le maximum étant 18 (idem que pour faire 2, il y a aussi 2.77 % de chance de faire 12 avec 2d6). La moyenne étant 13 (16.66% de chance de faire un 7 avec 2d6).

Cela donne au débutant une sensation de personnage fort mais qui ne soit pas non plus intouchable.

Avantages : cela prends un peut moins de temps pour créer un personnage de niveau 1 convenable.

Inconvénients : les personnages moyens partout ne brillent souvent que quand le joueur est vraiment chanceu, parfois des personnages sont trop forts et cela peut créer un déséquilibre dans le groupe de personnages.

Quelles sont les chances ?

2d6 : donnent 36 combinaisons

Les résultats vont de 2 à 12.

Le résultat le plus courant est 7.

Les résultats les moins courants sont 2 et 12

Score Chances (%) Score +6
2 2.77 8
3 5.55 9
4 8.33 10
5 11.11 11
6 13.88 12
7 16.66 13
8 13.88 14
9 11.11 15
10 8.33 16
11 5.55 17
12 2.77 18

Vous pouvez aussi :

Introduire les joueurs avec des compétences pré-établies, par example

Un guerrier avec une DEX et une FOR haute, plus que moyen en CON et de normal à faible en INT, SAG et CHA.

Un sorcier avec une INT et une SAG haute, plus que moyen en CON et de normal à faible en DEX, FOR et CHA.

Un Barde avec un CHA et une SAG haute, plus que moyen en DEX et de normal à faible en FOR, CON et INT.

Avec un set de compétence pré-définie, un nouveau joueur choisiera plusun stéréotype qu'essayer de faire avec des compétences qu'il n'aimait pas dès le début.

Posté par nikko à 20:00 - Jeux de rôles - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires

Poster un commentaire